Féministes Congolaises

Un site utilisant WordPress.com

Au marché avec le micro trottoir pour s’exprimer sur la violence 30 novembre 2010

Filed under: Non classé — gisele75 @ 11 h 22 min

Vivienne Dzobo de l’Agence Régionale d’information et de prévention du SIDA (ARIPS) raconte sur blogue ses échanges sur la violence faite aux femmes avec les « Coroman », des jeunes hommes manutentionnaires qui transportent des poids des visiteurs des marchés sur des brouettes à une seule roue.

Ces manutentionnaires pillulent dans l’un des plus grands marchés de la ville de Pointe-noire, celui du Fonds Tié –Tié. Ce 25 Novembre 2010, Journée Internationale pour l’élimination des violences faites a l’égard des femmes, l’ARIPS a choisi d’organiser une causerie éducative avec les « Coroman ».

La technologie était au rendez-vous. Simple, mais efficace, le micro trottoir baladé dans le marché a permis à ces jeunes de s’exprimer et d’être écoutés par les acheteurs et les commerçants de ce marché.

Environ (80) quatre vingt « Coroman » étaient regroupés devant la gare CFCO de Tié-Tié ont échangé avec les animatrices de l’ARIPS après avoir pendant qu’ils peignaient en bleu leurs « corocoro » (brouettes à une seule roue).

Les débats étaient très animés sur leur réaction face aux comportements des femmes dans la société en général. Contents que la parole leur soit donnée au micro, les manutentionnaires ont dit qu’ils « trouvaient anormal que les femmes utilisent les téléphones pour répondre à des appels de plusieurs partenaires.». Pour eux, une femme qui a un téléphone est susceptible d’entretenir une « multitude de partenaires sexuels » ; ce qui met brise selon eux « l’harmonie » des couples.

Ils ont rappelé que « l’accoutrement des filles et femmes, peut être pas toutes, aiguise l’appétit sexuel qui aboutit souvent à un viol lorsque les arguments avancés ne parviennent pas à convaincre sa partenaire pour un consentement » cite Vivienne sur son blogue.

Prenant leur défense, les femmes ont pensé que « les hommes abusent de leur autorité pour reléguer la femme au second rang ». Pour elles, « l’homme s’impose dans les rapport sexuels même lorsque la femme n’est pas assez préparée à l’accepter » ; ce en dépit des raisons qu’elles pourraient évoquer.

De nombreuses personnalités ainsi que des associations ont pris part à cette activité populaire, notamment la Directrice départementale de l’intégration de la femme, le Chef de Bureau du FNUAP à Pointe-Noire, et des professionnels des média.

Vivienne nous donne rendez-vous sur de prochaines activités sur son blogue http://violsconjugauxcg.blogspot.com/

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s